Les prix en discothèques et dans les débits de boissons

Les prix en discothèques sont LIBRES qu’il s’agisse de l’entrée dans l’établissement ou des consommations. Ils peuvent varier selon les jours de la semaine ou selon les événements (réveillon, spectacle, animations …)

L’affichage des prix en discothèque :

La réglementation impose aux établissements qui offrent des installations ou des divertissements (Article 2 de l’arrêté du 27 Mars 1987 modifié par l’Arrêté du 29 Juin 1990) tels que spectacles et musique, d’afficher, lisiblement et d’une manière visible de l’extérieur (lettres et chiffres d’au moins 1,5 cm), les prix des prestations suivantes :

  • billet d’entrée et, si le prix de celui-ci comprend une boisson, sa nature et sa contenance ;
  • une boisson sans alcool (nature et contenance)
  • une boisson alcoolisée servie au verre (nature et contenance)
  • une bouteille de whisky (marque et contenance)
  • une bouteille de vodka ou de gin (marque et contenance)
  • une bouteille de champagne (marque et contenance)

Faire un même affichage à l’intérieur à la vue de la clientèle.

L’accès ne peut être discriminant

Les discothèques et cabarets ne peuvent interdire l’accès de leur établissement à un consommateur pour un motif discriminatoire fondé sur l’origine, le sexe, la situation de famille, l’appartenance à une ethnie, une nation, une race, une religion, etc. (article 225-1 du Code pénal).

Nous demander, le cas échéant, un modèle d’affichage.

Les débitants (Décret du 6 Mai 2010) qui proposent des boissons alcooliques à prix réduit pendant des périodes restreintes, « happy hours », doivent offrir en réduction identique pendant ces mêmes heures des boissons non alcoolisées. Il faut donc annoncer la réduction de prix portant sur les boissons non alcoolisées de la même façon que la promotion sur les alcools.

 

L’affichage dans un simple débit de boissons (rappel):

Il est fixé par un Arrêté du 27 mars 1987 modifié par un autre du 29 juin 1990. Le débitant de boissons doit afficher, de manière lisible et visible de l’extérieur de l’établissement, et sur les emplacements extérieurs réservés à la clientèle (terrasse par exemple), les prix des boissons et denrées les plus couramment servies:

  • une tasse de café noir
  • un demi de bière à la pression
  • un flacon de bière (contenance servie)
  • un jus de fruit (et contenance)
  • un soda (et contenance)
  • une eau minérale plate ou gazeuse (et contenance)
  • un apéritif anisé (et contenance)
  • un plat du jour (s’il y en a)
  • un sandwich (s’il y en a)

Tout cela doit être indiqué par des lettres et des chiffres d’une hauteur minimale de 1,5 cm.

Un panneau similaire doit être exposé à la vue de  la clientèle à l’intérieur du débit.

Si le bar pratique, en outre, des tarifs de nuit, l’affichage doit comporter la mention  » à partir de ….heures, les tarifs sont majorés de …. € »

Afficher les « prix service compris » et éventuellement le pourcentage du service.

Préciser les éventuelles différences de prix au comptoir et en salle pour les boissons affichées.

Le vestiaire obligatoire et payant, c’est interdit:

Le prix du vestiaire doit être affiché. Si cette prestation payante est obligatoire, elle constitue une infraction de subordination de vente puisqu’elle oblige les intéressés à acquitter obligatoirement le prix du service de vestiaire en sus du paiement du prix du service d’entrée dans l’établissement.

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d’information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

 

2 réponses à “Les prix en discothèques et dans les débits de boissons

Les commentaires sont clos.