DU MIEUX ??? !!!

Avec les précautions d’usage : je ne peux tout dire actuellement,  il faut attendre les arbitrages interministériels et tiendront-il leur parole ?

Je vous livre mon sentiment en sortant d’une réunion avec le Ministère des Finances ce vendredi midi où j’étais en entretien avec la Ministre Agnès  Pannier Runacher. Je résume ce que je pense à ce jour (j’ai aussi suivi les débats en Commission à l’Assemblée Nationale) et je fais une synthèse de ce qui semble se profiler:

  • les discothèques ne rouvriront pas pour l’été.  Perso, je pense même que septembre n’est pas gagné si la pandémie repart.
  • Des aménagements réglementaires semblent acquis: les discothèques vont pouvoir fonctionner en bars et Jean Roch qui était avec moi a poussé le pion que nous avions avancé sur la possibilité de danse ?.. on y reviendra. PAS A PAS, s’il vous plait même si tout le monde est impatient. Soyons stratèges un peu …
  • Les aides sont prorogées le temps de notre fermeture: chômage partiel à 100 %, fonds de solidarité de 1 500 € mensuels, exonération des charges
  • Pour les  loyers la Ministre m’a promis d’étudier le blocage de la clause résolutoire qui permet d’expulser un preneur. Décidée.
  • j’ai évoqué le fait de bloquer tout dépôt de bilan hâtif imposé par un tiers

Sans pouvoir aller dans le détail ont été soulevés: la nécessité d’une subvention de X % du CA pour la période de fermeture, le rééchelonnement de la dette par les banques, un nouveau PGE spécifique, le report des échéances du premier PGE, le poids des congés payés acquis par les salariés en chômage partiel, la date d’exigibilité de l’impôt sur les sociétés (la Ministre m’a dit intervenir dans la semaine sur le sujet), la Ministre s’est engagée à ce que l’Etat prenne en charge 50 % des impôts auxquels renonceraient les collectivités locales (Foncier CFE, VAE etc…) pour qu’on puisse en être dispensés, le cas des TNS a été mis sur la table (enthousiasme moyen) comme celui des retraités, celui de la prolongation du chômage des saisonniers a été accueilli, la non taxation des CDD actuellement prévue, le problème des assurances….

Ecrivez moi (je ne pourrai sûrement répondre à tous de suite faute de temps mais j’enregistre tout) vos suggestions éventuelles mais je pense avoir fait le tour complet des problème nonobstant la date de réouverture

J’ai  évalué l’enveloppe à 1/2 milliard d’€uros au moins pour sauver nos emplois.

Ce n’est ni le lieu ni le moment d’aller plus loin, mais j’avance, on avance.

Trois prochaines réunions sont à mon programme dans la semaine qui vient avec chaque Ministère.

Je me bats avec énergie et je pense à chacun de vous et à MIKE du TREMPLIN  dont j’évoque le sort à chaque réunion, comme vous “je suis MIKE”!

Je suis épuisé (pas tant que lui, mais autrement!), déçu pour l’ouverture, déterminé pour le reste car je veux  sauver notre filière et nos entreprises.

Je ne peux mieux vous dire actuellement.

Patrick MALVAËS