MISE AU POINT DU PRESIDENT

Chers amis,

A la suite de la publication de mon article d’hier (Réunion AVEC le Ministère des Finances)  j’ai été agressé et insulté avec virulence sur un site “professionnel” (sic ?!) pro UMIH sans le dire. Aucune attaque de fond étayée mais des attaques personnelles ni respectables ni responsables.

Pour ceux que cela intéresse plus que le sort de notre profession, je suis (sans y “habiter”, comme l’écrit avec insinuations, le responsable hôtelier restaurateur de Lyon !) effectivement actuellement à BANGKOK. Pour de graves raisons médicales sans lien avec le COVID que je n’ai pas à exposer (si Monsieur Fontaine veut les factures d’hospitalisations successives elles lui seront transmises) car c’est personnel et ne comptez pas sur moi pour l’instrumentaliser! J’espère que c’est bien clair. La méthode d’insinuation déshonore surtout ceux qui y ont eu recours.

Cela n’affecte pas mon énergie pour défendre notre profession, au contraire ! Chacun a pu s’en rendre compte et cela les gêne, je pense…

La réunion au Ministère s’est faite par audio conférence, comme toutes depuis le COVID.  Je ne l’ai pas précisé et apparemment, c’est une “escroquerie” !! Je pense que,  faute d’arguments SUR LE FOND à nous opposer,  on fait mousser le détail (Ecoles de communication du site hébergeur: GALA et Voici ! ) . Au moins, je sais utiliser ZOOM, MEETING, SKYPE, WhatsApp etc… Mon école n’est pas celle du siècle dernier. Et je suis aussi présent auprès des décideurs, de vous et de tous que si j’étais à Lyon. Il faudrait changer de logiciel, SVP !

Sur le fond, faute de mieux, ils me reprochent de chercher de l’argent pour les discothèques plutôt qu’à essayer de les faire rouvrir !  D’abord, l’un n’exclut pas l’autre et je crois être inspiré d’avoir un plan B. Ces messieurs seront, je le parie, les premiers à aller aux éventuelles aides. Ensuite je crois avoir prouvé que je me battais pour la réouverture au plus tard le 11 Juillet (voir dernier Communiqué de Presse) alors que l’UMIH en question a écrit aux ministères que “…70% des professionnels ne voulaient pas rouvrir avant au moins septembre ” ! Fermez le ban. Ne m’obligez pas à produire ces lettres, je le ferai quand je le jugerai utile.

Les propos sur ce site, outre qu’il soit très orienté, sont souvent vulgaires et déplacés. J’ai déjà fait supprimer par FACEBOOK des insanités. En l’occurrence, en ce qui me concerne,  c’est une haine verbale qui s’est déchaînée et elle ne restera pas impunie. Non Monsieur CUCU que je ne connais pas, je ne sus pas un escroc (avec un “c” à la fin, c’est dans crotte qu’il y a un “t” !). J’en fais mon affaire, ne vous inquiétez pas, même si je sais qu’en général quand on est sali c’est par la boue.

Elevons nous au dessus de cela . Vous ne servez pas nos métiers ni leur image. Vous lire donne honte. Je hais tout ce qui abaisse notre image, je hais ces utilisations syndicales qui ne tournent qu’autour de l’ego. Ce serait risible si vous ne faisiez semblant en même temps d’en appeler à l’union.

Arrêtez ces manipulations, arrêtez au moins les insultes, arrêtez de prêter à notre métier ce langage châtié, arrêtez de donner raison à ceux qui nous salissent et ont une mauvaise image de nous. Je sais que l’immense majorité ne peut se reconnaître dans ce que vous venez de faire et dire.

Cela ne me suffit pas. Il faut sauver la filière, la profession.

La véritable union commence par le respect de l’autre. Le respect de l’autre, c’est le respect de soi-même et donc de notre profession.

Patrick MALVAËS

Nota: Sur le fond inutile d’essayer de me faire dire le contraire de ce que j’ai toujours écrit. Je ne suis pas pour une ouverture “dégradée” en bar, moi je la refuse même, mais certains le veulent avec l’arrivée de la saison et en cas d’impasse (il y a de gens qui n’ouvrent que l’été ). De plus, on avance aussi en mettant un pied devant l’autre, progressivement. J’ai évoqué la danse (notre attrait particulier) dans mon communiqué. Je ne suis pas idiot, quand même ! j’ai même écrit “PAS A PAS” etc… ceux qui ne veulent pas comprendre ne comprendront pas. Enfin il n’est peut être pas très intelligent de donner le monopole de la nuit aux bars où la clientèle peut prendre de nouvelles habitudes. Les horaires ne sont pas encore arrêtés non plus. JE VOUS EN PRIE: arrêtez le nihilisme, les procès d’intention etc …  Nous prenons en compte toutes les opinions et ayons un plan B c’est à dire des aides pour ne pas mourir, c’est à dire des opportunités pour certains de rentabiliser autrement. Point.