NOS NUITS SONT PLUS BELLES QUE LES JOURS ! ūüéĀūüėė

Chers amis, Chers confrères,

J’ai le plaisir de vous faire savoir ce vendredi 24 Juillet √† 10 h 30 le r√©sultat de nos n√©gociations avec Monsieur le Ministre Alain Griset charg√© des PME au Minist√®re des Finances. Satisfaction d’ensemble, m√™me si … on ne peut jamais √™tre combl√© !

En clair, TOUS nos frais fixes Juin, Juillet et Ao√Ľt¬† seront pris en charge sur pr√©sentation des factures acquitt√©es dans la limite de 3 fois 15.000 ‚ā¨ au maximum (plafond). Le m√©canisme par lequel cela se fera est le recours au fonds de soutien (qui verse d√©j√† 1 500 ‚ā¨) dont le volet 2 sera actionn√©.

Hier au soir nous √©tions bloqu√©s sur 2 fois 15.000 ‚ā¨ et mon travail de persuasion, relay√© par Thierry Fontaine de l’UMIH et Marcel Benezet du GNI, que je remercie tous deux, a consist√© (j’√©tais en conf√©rence audio avec tout le monde) √† augmenter de 50 % cette prise en charge. A ce titre, je suis donc personnellement satisfait.

Les conditions d’acc√®s au fonds de soutien sont all√©g√©es: plus de conditions de chiffre d’affaire maximum, de nombre de salari√©s ou de b√©n√©fice de 60.000 ‚ā¨ maximum.

Le plus grand nombre sera donc satisfait. Restent en suspens le cas de ceux qui n’ont pas acc√®s au fond de soutien (cumul retraite par exemple) et les gros √©tablissements o√Ļ ces sommes seront insuffisantes et le probl√®me des soci√©t√©s avec filiales qui reste en suspens.

Ces mesures couvrent la p√©riode jusqu’au 31 Ao√Ľt. Une clause “de revoyure” fin Ao√Ľt fait partie de l’accord ainsi qu’√† ma demande hier une r√©union sur le probl√®me des relations avec les Banques. Des discoth√®ques n’ont ni acc√®s √† l’ouverture d’un compte, ni √† l’obtention d’un TPE. C’est inadmissible. De m√™me est inadmissible le refus des P.G.E par certaines Banques.

Certains ont plaid√© pour une r√©ouverture en mode d√©grad√© sur la base des protocoles h√īteliers. Nous n’avons pas protest√© malgr√© nos r√©serves les plus expresses sur l’initiative (sauf saisonniers) et le protocole.

Certes, on est loin du “plan massif” qu’on nous annon√ßait car deux mois et demi de fermeture restent √† notre charge, certains sont encore laiss√©s au bord du chemin, les sommes ne couvriront pas les besoins des plus grosses entreprises fournisseuses d’emplois et collectrices de TVA et des “petits” se verront refuser le dispositif. Nous aurons √† √©claircir cela.

IL FAUT RECONNA√éTRE QUE C’EST LA PREMIERE FOIS QUE NOTRE SECTEUR FAIT L’OBJET D’UNE CONSIDERATION ATTENTIVE PAR LE GOUVERNEMENT. En la personne de Monsieur GRISET, nous avons trait√© avec un Ministre exceptionnel doubl√© d’une directrice de Cabinet vigilante, attentive, sagace et constructive. Monsieur GRISET connait √† l’√©vidence son sujet parfaitement. Je le remercie chaleureusement.

L’√©quipe du S.N.D.L.L qui m’a relay√© “en pr√©sence physique”¬† s’est r√©v√©l√©e, heureusement, redoutablement efficace; Je salue C. Jouny, Cedric Ligneul, A. Chefd’h√ītel, M.Fox, G. De Bois, tous ensemble. Nous avons fait une “team d’enfer” !¬† Bravo les amis, je suis fier de vous et de nous.

Le travail se poursuit, pas mon genre ni de m’apitoyer, ni de faire de l’autosatisfaction. Il y a du travail sur la route du SNDLL. A commencer par la concurrence faite aux discoth√®ques partout car si une deuxi√®me vague COVID √©clate √† cause d’irresponsables qui ne cherchent que le profit, nous serons les premiers sanctionn√©s en ne pouvant rouvrir !¬† C’est INADMISSIBLE. On va s’y mettre plus encore (on a d√©j√† commenc√© et cela commence √† porter ses fruits: Finist√®re, Morbihan etc…)

Je veux vous remercier √† vous tous, vous exploitants, pour votre belle confiance dans le SNDLL que malgr√© mon √©loignement physique forc√© j’ai r√©ussi √† rendre digne de cette confiance. Je vous remercie (m√™me si je vous ai ha√Įs sur le coup !!! ) de nous avoir adress√© en 3 jours … presque 300 comptes de charges √† √©plucher ! Mon travail, notre travail s’est nourri de vos donn√©es.

J’en appelle √† vous tous pour vous retrouver dans notre Maison SNDLL consacr√©e exclusivement aux int√©r√™ts des discoth√®ques.¬† Notre partenariat libre avec le GNI nous permet de couvrir aussi et en m√™me temps vos autres activit√©s SANS JAMAIS FAIRE PASSER ES INT√äRETS DES DISCOTHEQUES derri√®re ceux des autres professions. C’est essentiel. Le SNDLL est libre de d√©fendre ses professionnels.

Il faut maintenant se battre pour la réouverture que je ne souhaite pas en mode mineur. Nous allons y arriver aussi !

Courage à tous courage à nous et à vous,

NOS NUITS SONT PLUS BELLES QUE LES JOURS !

Patrick MALVA√čS

OLA !

Nous vous avons donn√© le cadre de l’accord. NOUS NE POUVONS¬† VOUS DONNER DES DETAILS TECHNIQUES QUI DEPENDENT DU MINISTERE. J’ai d√©j√† un tas de questions que nous ne pouvons traiter individuellement. Tout est dans le texte ci-dessus: plus de r√®gle de b√©n√©fice √† 60 000 ‚ā¨, le probl√®me des petites retraites qui emp√™chent d’avoir acc√®s au fonds est √† l’√©tude de m√™me que le cas des soci√©t√©s avec filiales etc… on a tout mis sur la table, on a un accord-cadre, le Minist√®re tranche les d√©tails pratiques mais on suit le dossier SANS pouvoir de d√©cision. Limite d’un accord cadre. Certains seront l√©s√©s. On a fait du mieux. Nous, on n’a rien oubli√© mais le Cabinet Minist√©riel arbitre. Pour les factures, c’est le d√©put√© C. BLANCHET qui a exig√©¬† la facture pay√©e du loyer. On s’en serait pass√© car comment avoir une facture pay√©e quand on n’a pas en amont d’argent en compte ! Faut faire avec …¬†

50 РAlain Griset РRéunion avec les représentants du monde de la nuit РVendredi 24 juillet