Risque terroriste

Le risque terroriste s’ajoute aux autres menaces pour les établissements de loisirs et/ou de spectacles la nuit (feux, menaces diverses).

 

Parce qu’ils sont des lieux de mélange et de convivialité qui symbolisent le mode de vie occidental (liberté) et les valeurs républicaines (partage), nos établissements sont exposés.

Il convient de repenser la sécurité et la protection de ces lieux et de leurs clients.

1°) Les règles de sécurité et de lutte contre l’incendie doivent être respectées au niveau intérieur.

nous insistons sur les dispositifs d’alarme et les plans d’évacuation, accompagnés des consignes de sécurité, qui doivent être affichés (à chaque niveau, dans chaque salle, dans les locaux du personnel). Bien indiquer les itinéraires d’évacuation vers l’extérieur, l’emplacement des extincteurs et trappes de désenfumage. Vérifier le maintien de l’accessibilité des itinéraires d’évacuation.

Aussi un certain nombre de recommandations s’imposent et une relecture des obligations de sécurité doit conduire à penser AUSSI derrière au risque terroriste et pas « simplement » au risque incendie.

A cet égard, des opérations de prévention doivent être conduite et notamment une concertation quasi hebdomadaire, voire plus, avec le personnel sur la conduite à tenir et sur leur(s) retour(s) d’expérience  pour améliorer la sécurité: filtrage et accueil, surveillance humaine (adjoint de sécurité), gestion des flux (gestion des mouvements de foule et intervention en cas de panique), contrôle d’accès nocturne pour  empêcher les tentatives d’intrusion, surveillances nocturnes (rondes et surveillance cynophile).

2°) Dans le cadre de VIGIPIRATE, des recommandations spéciales s’imposent à tous les niveaux, de

l’identification des vulnérabilités de l’établissement à l’organisation de sa sécurité. On prendra davantage en compte la périmétrie de l’établissement et son lien avec l’intérieur : délimitation matérialisée (barrières si besoin), cheminement vers un point de contrôle, aménagement des accès avec des points de contrôle par des agents, utilisation de portiques ou magnétomètres, sensibilisation quotidienne du personnel (briefings incluant la malveillance ET le risque terroriste). Les procédures d’alertes et de remontées d’alarmes doivent être mises en place et connues de tous. Doter le personnel de moyens radio, installer au niveau des accès publics des dispositifs visant à entraver toute intrusion (voiture-bélier): blocs béton, voiture etc …

On trouvera en pièce jointe à télécharger le document du Ministère de l’Intérieur sur ces sujets. Il est essentiel de s’approprier ce document dans ses 85 premières pages et de porter attention aux grilles d’autoévaluation des pages 85 et suivantes.

GÉRER LA SÛRETÉ ET LA SÉCURITÉ DES ÉVÉNEMENTS ET SITES CULTURELS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *